Oh mon capitaine, dans tous les sens les déferlantes

Qui bataillent telles des visions hurlantes,

Des milliers de mains accaparantes,

Océans de pensées ignorantes.

Dans toutes les directions, tentatives échouées,

Ne t’identifie pas à cette mer agitée,

Ne te prend pas pour un errant égaré

La peur au ventre, les viscères arrachées.

Dans tes visions les plus sombres, les plus effarouchées,

Le monde autour de toi n’est que ton esprit limité,

Quoi de plus beau qu’une colère déchainée,

Quoi de plus triste qu’un ego enchaîné.

Tourne ton regard vers ton intériorité

Derrière les obstacles se cache la vacuité

Le royaume du calme inconditionné

Peu importe la tempête, ici tu seras en paix.

Pin It on Pinterest

Share This