poeme discrimination frederic Vimes ecole Kaladvaita

Pourquoi faire une introspection si ce n’est pour mieux se connaitre ?

Je ne serai dire les raisons exactes qui m’ont poussées à accepter de faire ce parcours. Avant chaque décision, toute sorte d’interactions ont lieu dans l’esprit. Mes expériences passées, mes croyances, mes peurs…un mélange amer me concernant, qui inconsciemment m’a poussé à chercher une issue.

J’ai vraiment eu des difficultés à comprendre les deux premiers modules mais au 3eme tout s’est fluidifié. Chaque semaine, je prenais un réel plaisir à découvrir un nouveau mécanisme, à comprendre comment tout s’emboîtait, à dénouer les nœuds au fond de moi.

Peurs, doutes, croyances limitantes se dénouant au fil des semaines, je goutais une nouvelle liberté.

L’introspection est comme un oignon, une couche permet d’accéder à une autre.

Ainsi, la prise de conscience qui s’en suivie a été moins drôle à vivre. J’ai découvert la somme des mensonges que je me racontais depuis des années. J’ai cru, j’étais persuadée que j’allais mieux, que je pouvais aider les autres, que j’avais dépassé certaines blessures…une comédie que je me jouais à moi-même et qui aurait pu durer longtemps sans ce nouveau point de vue.

Je me mentais à moi-même quand je pensais les épreuves passées résolues alors que j’essayais de fuir d’illusions en illusions. Je pensais que tel métier, tel objet, telle somme d’argent tous les mois ou tel homme dans ma vie serait la garantie de mon bonheur et de mon épanouissement personnel.

Mais qui suis-je ?

A ce moment-là, j’ai pu prendre conscience de toute la dualité en moi. Je savais désormais ce que je m’étais infligée jusqu’ici et je ne voulais plus de tout cela. Mais en même temps, une partie de moi ne voulait pas aller plus loin. Refus du changement, peur d’abandonner une armure qui me tient debout, rébellion face à tous ce qui se passait dans mon intériorité.

Pour ranger et nettoyer des placards, il est nécessaire de tout sortir, de nettoyer, de faire le tri et de ranger. Au milieu de ce processus, il y a en général, plusieurs tas d’objets répartis dans la pièce, des chiffons plein de poussières…donnant l’impression que c’est pire qu’avant.

Quel intérêt de faire une introspection s’il n’y a pas de nettoyage derrière permettant de créer de la place pour intégrer de la paix, de la joie et de l’harmonie dans sa vie ?

C’est une évidence dans les faits, mais personnellement j’ai lutté. Noyée et perdue dans mes ressentis, une partie de Moi voulait retrouver son monde d’avant, même s’il n’était qu’une illusion. Une autre voulait enfin être en paix avec moi-même…

Il restait à m’y autoriser…

Cela peut paraitre simple. Ça l’est pour certaines personnes.

J’ai été dans la dureté toute ma vie. Ma douceur était destinée aux autres, avec l’espoir inconscient que cela me soit rendu mais sans me l’accorder moi-même. Stratégie liée à l’échec mais c’était la seule que je connaissais jusqu’ici.

Pour changer tout cela, il ne me restait qu’à sauter dans le vide et à voir où j’atterrirai…

Pin It on Pinterest