Depuis que tu es née, tu ne cesses de te manifester,

Contractions erronées, regards sur le passé,

Projections déployées, désirs manifestés

Agitations, tu me fais pleurer

 

Dualité, comment être en paix?

Laisse-moi une fois pouvoir me reposer,

Connaitre la douceur du calme inné

Qui repose en mon être, comment le dévoiler

 

Dualité, esprit ravagé,

Par de nombreuses possibilités

Tu crois être grand, pourquoi persister

A vouloir, dans ce monde, absolument régner ?

 

Dualité, ignorance bien ancrée

Tu pourrais aller, seul vers l’unité

Afin de retrouver, l’univers tant aimé

Qui va t’enseigner toute l’humilité.

.