Espoir, n’es-tu pas qu’un miroir, un désespoir ?

Une projection de la peur du noir ?

Une inaction qui te fait croire

A un devenir illusoire ?

Intention, si elle vient du cœur, elle est porteuse,

De messages, d’actions, de chaleurs harmonieuses,

Elle révèle, elle danse, elle est joyeuse,

Toujours bienveillante et absolument somptueuse.

Espoir, à quoi sers-tu dans ce brouillard glacé

Paresse, détresse, esprit égaré

Espérer c’est aussitôt s’enterrer

Dans l’ignorance des actions à poser.

Intention, tu es la mère de nos manifestations

Tu nous guides vers notre libération

Par l’amour de ta vibration

Une source d’exaltation.