poeme discrimination frederic Vimes ecole Kaladvaita

Observer la vie à partir de la conscience filtrée

Ou contempler la magie dans son intériorité

Le choix est entre les mains de tout à chacun

Encore faut-il avoir foi en ce chemin

Ignorance, souffrance, l’édifice que créait l’ego

Désir, plaisir, la seule nourriture qui lui fait écho

Gardien destructeur du temple qui puise dans mes faiblesses

Tu créais la paresse et me renfermes dans la mollesse

Le personnage que tu as créé est une illusion

Lâche ce leste qui amplifie cette machination

Joli ego comprend que je ne veux te faire disparaitre

J’ai besoin de toi mais c’est moi ton maître

L’orgueil que tu as créé m’éloigne de mon être

Mon regard s’obscurcit à travers tes mirages

Je te pris d’accepter l’apprentissage

Celui qui fait de moi un apprenti sage

Afin qu’une bonne fois pour toute, je tourne la page

Je suis toi, tu es moi, nous sommes,

Ne fais pas comme Eve en croquant la pomme

Aie confiance et gare aux apparences

Mains dans la main, goutons à la patience

Suivons cette belle énergie de persévérance

La joie non conditionnée n’en sera que immense

Pin It on Pinterest