Jamais très loin, tu te manifestes

Ménageant ainsi, confort et détresse

Mettant l’esprit en position de faiblesse

Je te banni, je te déteste.

Somnambule réveillé tel un funambule égaré

Jamais la vie ne m’a paru décalée

Que depuis que je t’ai rencontré

Dans le tourment de mes pensées.

Je décline à force de te fréquenter

Au lieu de prendre du temps pour étudier

Pour pratiquer la non-dualité

Afin que mes souffrances puissent s’évacuer

Seule la concentration pourra m’aider

A condition d’en avoir la volonté

Il me suffit de le décider

Et tout simplement me libérer.