Bien que l’occidentalisation du Yoga a rendu sa pratique plus accessible, elle en a néanmoins multiplié divers aspects. En effet, rares sont les méthodes qui ont su préserver l’intégralité des enseignements prodigués en Inde. 

Afin d’en faciliter l’approche et face à la complexité de cet art, la majeure partie des fondements du Yoga ont été ignorée. Présentant alors le Yoga comme une simple gymnastique du corps et de l’esprit, de multiples écoles ont émergé sur le marché du bien-être, ce qui rend difficile de faire un choix. 

Afin d’éclairer le futur enseignant sur une formation correspondant à ses attentes, voyons ensemble les points essentiels à  prendre en considération.  

  • Quelle orientation d’enseignements du Yoga ?

Bien que toutes les disciplines du Yoga pointent vers la même destination, harmoniser le corps et l’esprit, chaque méthode a son propre processus pour y accéder . 

De nombreuses années de pratique dans une même filiation apportent les bienfaits au corps mais surtout, offre une introspection qualitative pendant toute la durée du parcours du Yogi.

La diversification des courants de Yoga serait un avantage, à condition que toutes les techniques enseignées soient maîtrisées, ce qui demanderait plusieurs vies. Se concentrer sur une méthode de Yoga permet une assimilation qualitative sans jamais se disperser. 

  • Quelle durée de formation ?

Deux à trois années sont un minimum pour accéder à la reconnaissance de la responsabilité d’un professeur envers ses élèves. Les formations prolongées, rythmées entre des weekends de présentiel et une pratique personnelle, permettent une assimilation lente et graduelle du processus. Ainsi, l’élève enseignant prend le temps d’acquérir les qualités pédagogiques et humaines indispensables pour une belle transmission.

  • Quels sont les fondamentaux à  étudier ?

Dans une formation de qualité, il est important que l’élève rencontre les piliers du Yoga. Ces piliers sont la méditation, la philosophie, les asanas, le Pranayama et l’alimentation.Le Yoga est en premier lieu une philosophie de vie avec des pratiques servant de médecine préventive. 

Dans ce même cadre d’enseignement, l’élève se doit aussi de rencontrer son égoïté afin de faire un travail introspectif de qualité pour pouvoir transmettre cet art avec calme et sérénité.

  • Quel est le suivi pédagogique des élèves durant leur formation ?

Pour une assimilation optimale des connaissances et pour l’acquisition de la pratique, il est préférable que votre formation offre un suivi pédagogique hebdomadaire.

  • Quel est le budget ?

Toute formation a un coût. Pour regarder le rapport qualité-prix, il est nécessaire de vérifier les coûts cachés : hébergement et repas lors des présentiels, droit éventuel pour intégrer un réseau permettant d’utiliser le nom de la méthode et/ou de continuer à avoir un suivi… 

Après avoir répondu à ces questions, n’hésitez pas à voir si vous pouvez entrer en contact avec des anciens élèves pour échanger avec eux et à tester un cours de Yoga avec l’enseignant des formations qui vous intéressent. Il vous reste à écouter la voix du cœur…

Frédéric Vimes, fondateur de l’école Kâladvaita et enseignant de yoga ainsi que Sandrine Vimes, enseignante de Yoga depuis plus de 30 ans et référente nationale de la formation d’enseignant de Yoga Kâladvaita ont utilisé leur expérience pour créer une formation complète, centrée sur une pédagogie vivante, avec une réelle proximité entre les élèves et les enseignants et un suivi à la suite de la formation pour créer et développer son activité et continuer à progresser dans son art du Yoga.

Pin It on Pinterest

Share This