Indices d’une autre voix

Stéphane Dalzon alias Stéflamme

Praticien Kinésiologue

– Sophrologie

– Hypnologue quantique

Directeur – Enseignant

Ecole démocratique (Belfort)

 

Parcours complet dans la partie équipe

Ego

Ego

Ton nom fait écho

Sur les parois extérieures

De ton Être

En duo

* Fiasco*

Issu de la Métaphysique de l’Être

Tu en es le pendant

Dans le champ de l’existant

Sur le chemin de ta consistance

* Simple apparence*

Tu t’es mis à distance de tout

En vis-à-vis du Tout

* Comble de l’arrogance*

Circuit parasite de décadence

Du mental à la démence

Il est temps que tu mutes

En déliquescence

De ton essence trop humaine, trop hautaine

Le chemin de l’ignorance à la connaissance

Est déjà là

L’éveil

Lumière de la conscience

Dont tu n’es qu’une facette obscure

Mauvaise augure d’un monde

En démesure

Depuis que l’Homme est la mesure de toutes choses

Il est temps de te poser

Et de déposer les armes de ton investiture

FIN de l’instinct de survie et de domination

Mise en lumière de l’usurpation

Au sein d’un Uni-vers sans commencement, ni fin

Au cœur de l’impermanence et de l’interdépendance

L’égo se liquéfie dans le mouvement des flots, du flow

Où tout se fait écho

Sans voix, ni loi ultime

Si ce n’est celle de la Vie qui s’accomplit

Sous toutes les formes

Que nous traversons en pure vibration

Naitre

Naitre

C’est Être

Déjà, naître et ne pas être

Si Tout est devenir

Naître est déjà mourir

Sensation d’expulsion

Peur immédiate

Cri

De l’eau nourricière

A l’air pulmonaire

De l’Unité

A la dualité

De l’obscurité

A la lumière

De la sécurité

A l’altérité

Transition

Sous forme de trauma

A terme ou prématuré

Stigmates du chemin de reptation

A travers un tunnel

D’extrême perturbation

PEUR primale

SURVIE

SECURITE

AMOUR

BESOINS FONDAMENTAUX

A venir

Dépendant

Triste et morne

Litanie

Vie

Mort-né

Jusqu’à

Renaître

Au-delà

De l’Être

Au cœur

De L’infini

De Soi

Versus

Au sein

Du TOUT

Sans commencement

Ni fin

Sans réel besoins

Ni faim

Vacuité & frugalité

Bulle

Bulle

Métaphore de notre individualité

Chaque être humain

Croit exister

En tant que personne singulière

Avec une vision du monde unique

– Identité

– Personnalité

– Personnage identifié : je suis ceci et cela

– Subjectivité

Autant d’illusions qui nous fondent dans notre unicité

Et nous isole du TOUT, des AUTRES

Telle est la DUALITE

Bulle

Métaphore de notre filiation

Univers

Evolution

Goutte dans l’OCEAN (non)

Simultanément

Goutte et OCEAN

Elément du TOUT

La bulle délimite

Comme la forme manifeste la limite

Illusion de la perception sensible réductrice

Là où tout est vibration, interdépendance, impermanence

Au-delà de la bulle

S’ouvre l’infinité

L’Unité

La vacuité

Ego 2

Ego

Dédoublement du Soi* (où l’on est partout en Harmonie)

Envers et contre TOUT

Disharmonie

Acte de formalisation

De sensations

En représentations

Via les émotions

Interprétation et jugement

D’être à distance de Soi, du TOUT

Vis-à-vis du monde

Extérieur

Projection

Intérieur

Introspection

En somme : Illusion d’une dualité

A la source de la naissance

Au sortir de l’Unité – placentaire –

Début de la fable

De l’Histoire d’un MOI

Qui projeté hors de l’Unité maternelle

S’identifie

Se personnifie

S’oppose

Se perd, se cherche, et se trouve

Dans la même dimension illusoire

Et

Effleure parfois

Et

Est Fleur par Foi

L’étrange

Puis

L’exquis sentiment

D’être présent en Tout

Et vice versa

Vertu

Infinie

Dissolution

Eveil

Je (non)

Ca (non plus)

Ce là –

Ici et maintenant

Emerveille

L'illusion

Dans l’illusion de la séparation

La nourriture égotique remplit nos pensées

Et nos bulles enflent

Individualisme exacerbé

– Qui éloigne de la communauté

– Ou y adhère aveuglément

De l’isolement au communautarisme

D’un extrême à l’autre

Nous nous éloignons du concept de la conscience du Tout

Mû par la peur de la mort mélangée au fort désir de vivre.

A l’écoute de la Vie qui se manifeste

Et nous confronte à la souffrance

Une voie est accessible

La voix de l’esprit-cœur

Qui ouvre à la co-naissance

De Soi

Au-delà de l’ignorance

Du Moi

Saut quantique

Où l’on perçoit

Les jeux de l’illusion

De la mécanique réductrice

Du JE

Tout puissant

Source de souffrances infinies

Et le dévoilement

D’une conscience épurée

Sensible à l’Unité

L’infinité

L’impermanence

L’interdépendance

Et mû

Par la confiance

En l’infinie intelligence de Vie

Dans l’accomplissement

De ses potentialités

Sans ici non plus

S’y attacher

Aucune destination

Aucune visée de but

Le processus

Devient la Voie

De la Voix

De là Conscience

En TOTALITE d’UNIVERS

Révélation

Révélation

Je me révèle

« Je » perçu dans son jeu

Me révèle

Être un jouet

Qui est pris au piège

De son propre Je

Puis dans un processus

De déconstruction

De compréhension des mécanismes de la structuration identitaire

Réductrice par ignorance

S’ouvre une révélation

Vers Soi

Soit en restant encore

Chez Soi

Dans une croyance

De libération,

D’émancipation

Qui demeure dans la Dualité

Le Moi et le Soi

Cohabitent

Vers un équilibre

Déjà plus harmonieux

Puis

La révélation peut engendrer   

L’élévation (sens métaphorique)

De ne plus être plombé par la mécanique

Artificielle et pathétique

De l’ingénierie du mental 

Saut quantique

S’extraire de la réflexion

S’engager dans la méditation

S’extraire des discours

S’envelopper dans le silence

Et

Ecouter les « mets sages »

A déguster

Subtilement

Pranayama

&

Hakuna Matata

Sourire

Auto-dérision

Ignorance

Ignorance

Phase initiale

Initiatique

D’une flagrance

Qui se distille

Nouveau parfum

De vie

Régénérée

Igno rance

Comme une sonorité

Périmée – (rance)

D’un passé

D’un présent

Désormais

Eclairé

Devenu

Etranger

Mauvais goût

Système de perception erroné

Processus engagé

Vers

Une mise en retrait

Des mécanismes grossiers

Attrait

De l’informe

De l’infinité

Sans s’y miroiter

Juste se laisser guider

Instant de lâcher prise

Où l’agir se meut

En non agir

Où la conscience se révèle

En non pensée

Où l’Univers nous accueille

En élément du TOUT

Et où Tout est

Ce qui EST

Amor fati

La naissance

Peut être considérée

Comme un trauma

Evènement violent et multidimensionnel

Qui nous relie subitement à l’impermanence

De l’Unité paisible du placenta

Où tout est abondance et stabilité

La sortie vers l’extérieur

Fait violence

Premier cri

Bouffée d’air

Première peur

– bruit

– lumière

– froid

– manipulations (médicales)

Première sensations

Vécues dans le manque

– chaud

– faim

Début de la souffrance

Evolution de jour en jour

Croissance

Corps

Esprit

Du bébé au poupon

Le nouveau né

S’identifie

A un prénom

A toutes choses

Utiles et agréable

S’attache

Et voilà en germe

L’invidualité

La personnalité

L’EGO en gestation

Qui s’annoncera pleinenemt

De vive voix

Le jour du 1er « Je veux »

Après la subtitution du prénom (Jean veux …ou J’en veux) 

Ancré dans la matière et les sensations

Diverses et variées

Appréhendées en permanence

En mode – agréables / neutres / désagréables

Le désir est actif en permanence

Et vise fondamentalement

A répondre aux peurs, besoins primaires

– sécurité , survie,

– amour, sécurité

L’attachement est systématique

– présence des parents

– objet transitionnel (doudou)

Va et vient permanent

Entre désir générateur de manque(s)

Satisfaction

Jusqu’au(x) prochain(s) manques

Illusion du bonheur

Satisfactions éphémères

Tel est le conditionnement

Habitude(s), schéma(s) répétitif(s),

Cycle mû par la souffrance

Même à des degrés différents

Système de fonctionnement

Mécanique

Laissant peu de marges de liberté

Mort

Mort

Instant

Flash

D’UN

Passage

De la lumière

Tamisée

Terrestre

A la lumière

Absolue

Cosmique

Energie

Libérée

Vers

Un nouveau

Cycle

Ici ou là

Au cœur

De la totalité

Nouvel

Essai

En

Multidimension(s)

S’y préparer

Préférable

L’accepter

Pour ne pas

La fuir

En conduites

Divertissantes

Aliénantes

S’en jouer

Sans s’y risquer

Quoique

Symboliquement

Proche du lâcher prise

S’en rapprocher

Mourir au Moi

Pour renaître

A Soi

Physiquement

Plus délicat

Factuellement

Décision ultime

Suicide lent ou rapide

Selon les cas

Si souffrance

En Source

Mort

Déjà là

En filigrane

Vieillissement

Processus

Inéluctable

Seule

La pleine acceptation

Peut en révéler le caractère

Hautement respectable

Du Devenir

Comme Unique réalité

Absolue

Etre au monde

Être au monde

Sans identification et attachement

Réalité transfigurée

Mouvante

Multidimensionnelle

Multiréférentielle

Jusqu’à la disparition même

De tout repaire

Aussi multiples soient -ils

Diffractés par l’ouverture

A la totalité

L’infinité

Perception

Vibratoire

D’énergie

Informationnelle

Au-delà

Sans Forme

Ni nom

Je suis

Source d’Infini

Création

Continuum

Ad aeternam (d’éternité)

L'être humain

L’être humain est jeté au monde

Naissance

Hors de la matrice maternelle

Unité

Et se projette dans l’existence

Mû par des instincts primaires

Catalyseurs de peurs et de réflexes de survie

Dualité

Car le monde perçu en vis-à-vis de Soi

Apparaîtra dans l’extériorité

Altérité

Creuset de notre personnalité

Structurée selon les mécanismes d’une ingénierie psychocorporelle

Compensatrices de nos appréhensions

Jugulées dans les filets et les filtres de l’illusion

De notre toute puissance

A contrôler la Vie

A nous jouer de tout, de nous, des autres

Jusqu’à nous perdre sans fin

Dans le labyrinthe ou le dédale

De nos idéaux artificiels et irréels

A jamais satisfaits….

La souffrance est ancrée aux origines de notre incarnation

Au point d’être plébiscitée au cœur de nos croyances

Crucifixion

Martyre

Crime de lez majesté 

Envers qui ?

Non pas tant un Être – Entité

Mais la Vie, et son infinie intelligence,

Conscience de la Totalité

Lois du Vivant

Oubliées

Défiées

Transgressées

Chronique d’une extinction annoncée

Et saut quantique vers l’éveil déployé

Duplicité

Entre choix et non choix

Mû par la simple nécessité

D’Être la Vie qui se manifeste

La peur engendre l’instinct de survie

Et vice versa

Face à cela

L’Ego émergea

Et le mental opéra

Une architecture

Pragmatique

Visant à contrôler cela

Observons et écoutons cela

Les mots parlent d’eux-mêmes

– structure

– mécanique

– automatismes

Et si l’intellect versus l’inconscient

N’était pas au service

De la connaissance

Mais de la simple

SUR-VIE

Qui s’est perpétuée

Sous des formes renouvelées

Autoréférentes, mus par le même principe

– réflexion, volonté, savoir

– jugement / science / vérité

Autant de développement(s) orientés vers le besoin de « contrôle » de toutes choses

Suprématie de la Raison

Finalité pragmatique : l’exploitation de toutes choses

Nous rendre comme maîtres et possesseurs de la Nature

Toute puissance du POUVOIR comme ILLUSION de SECURISATION face à l’ANGOISSE EXISTENTIELLE

Exemples significatifs

– la magie à travers les rituels ancestraux comme volonté de conspirer, d’interagir avec les éléments pour qu’ils nous soient bénéfiques

– les sacrifices (comble de la paranoïa ?)

Illusion de la séparation

Dans l’illusion de la séparation

La nourriture égotique remplit nos pensées

Et nos bulles enflent

Individualisme exacerbé

– Qui éloigne de la communauté

– Ou y adhère aveuglément

De l’isolement au communautarisme

D’un extrême à l’autre

Nous nous éloignons du concept de la conscience du Tout

Mû par la peur de la mort mélangée au fort désir de vivre.

A l’écoute de la Vie qui se manifeste

Et nous confronte à la souffrance

Une voie est accessible

La voix de l’esprit-cœur

Qui ouvre à la co-naissance

De Soi

Au-delà de l’ignorance

Du Moi

Saut quantique

Où l’on perçoit

Les jeux de l’illusion

De la mécanique réductrice

Du JE

Tout puissant

Source de souffrances infinies

Et le dévoilement

D’une conscience épurée

Sensible à l’Unité

L’infinité

L’impermanence

L’interdépendance

Et mû

Par la confiance

En l’infinie intelligence de Vie

Dans l’accomplissement

De ses potentialités

Sans ici non plus

S’y attacher

Aucune destination

Aucune visée de but

Le processus se suffit

A lui-même

A (léthéia)

LUIT (lumière de la Conscience du Tout)

M’AIME (Amour inconditionnel – Universel)

Le chemin est ce qu'il est

Le chemin est ce qu’il est

Les expériences sont enseignements

Co-naissance et non plus savoir

D’une totalité accueillie

Perçue par le prisme

Oscillant

En nuance

Selon l’état

« D’Être »

Mais

Qui signifie

« niveau de conscience »

Je reconnais

Cette « tension »

Dualité – Unité

Qui s’atténue

S’assouplit

Ecrits en Résonance

Spiritualité

Chemin

Vers la fin du fighting-spirit

Spirit-dualité

Transition et translation

Issues du déconditionnement

Connexion au Tout

Spirit- Totalité et Unité-

Vivre est un acte de foi

Dans la conscience du Tout

Unité de toutes choses

En interdépendance

En vibration

En impermanence

Réalité absolue et subtile

Au-delà du monde

Des formes et des mots

Réalité limitée et grossière

Où la dualité divise

Les choses et les êtres

Dans une opposition, rivalité

Et conflit potentiel permanent

De l’ignorance

A la connaissance

Au-delà des savoirs

Qui à l’instar de la dualité

Séparent et divisent

Connaissance

Co-naissance

Renaissance

Naissance à Soi

Présent éternel

D’une onde de forme

En permanente

Impermanence

D’états

Ici ou là

Multiforme

Multidimension

Infinité

Indicible

Ineffable

Silence

Paix

Harmonie (Art Maux Nie)

Le bonheur

Le bonheur

A bien des visages

Depuis les beaux rivages

Aux virages de la Vie

Qui donnent parfois lieu à des dérapages

Surtout si l’on s’imagine

Qu’il pourrait coïncider avec des signes extérieurs de richesse

Il est là, en permanence

Si l’on flotte dans l’impermanence

Et dans la Joie

Dans le courant de la Vie

Où tout ce qui se manifeste est

Et n’est pas ce que l’on imagine, pense, croit

Mais ce qui s’harmonise avec notre vibration profonde, authentique et véridique

Bonheur

Être à tout instant, de bonne humeur, à la bonne heure

De ce qui se présente

Et qui peut disparaitre

Comme une lueur

Qui oscille entre le clair-obscur 

Joie d’être en gratitude

La Vie en mouvement

Qui nous ouvre le champ

De l’infini

Petit et grand

Bonheur

Lorsque tout objet

N’est plus limité

A nos dénominations limitées

Mais devient à l’instant T

Tout

Ce que notre inspiration

Peut en révéler

Infinies possibilités

Manifestées

Bonheur

N’est-ce pas

Le sourire

Du cœur

En Joie

De toute éternité

Ego spirituel

Ego spirituel

Illusion du moi

A l’éveil

Comme l’envers du décor initial

Mais version enjolivée …

Piège possible

Impasse plausible

Pour une version édulcorée

D’une transformation avortée

Question de nuance

Subtile

Où la frontière ne tient qu’à un fil

Ou pas

Si la trame est tissée

Qu’elle soit de fil d’Or

Issu du Soi, de la Lumière (Or)

Sois et deviens (Processus)

Ton propre vers à Soie

Parcours introspectif

Esprit-Coeur

Le parcours introspectif permet d’aller à la rencontre de ses propres mécanismes afin d’avoir une meilleure lecture de sa réalité. C’est une passerelle vers l’éveil de la conscience ainsi que la cessation des souffrances.

6 mois

Découvrir cette formation

Formation de thérapeute spécialisée en thérapie conversationnelle

Cette formation amène le futur praticien à utiliser les moyens habiles et nécessaires pour un accompagnement de qualité en toute sérénité. Ce cursus est avant tout une introspection qui permettra de se dédier pleinement au métier de thérapeute.

12 mois

Découvrir cette formation

Formation d’enseignant

Yoga Kâladvaita – Niveau 1

La formation d’enseignant de Yoga Kâladvaita repose sur une approche globale, unique qui marie autant la théorie, la pratique, que la connaissance des mécanismes du mental.

24 mois

Découvrir cette formation